2019 – Caroline – avant que tout ne parte en fumée

AVANT QUE TOUT NE PARTE EN FUMEE, DE CAROLINE, INAUGURÉ LE 02 NOVEMBRE 2019

ce nouveau avec les boites d’allumettes de nos collections .

 

 

 

 

 

En rangeant le grenier, je suis tombée sur un vieux carton contenant notre collection de boîtes d’allumettes, datant des années 1980. J’étais prête à jeter ce carton, car  je ne voyais plus l’utilité de le garder. Mais comme souvent, j’ai commencé à regarder chaque sous boite qui contenant des collections incomplètes. Une vague de nostalgie m’a envahi et je ne souhaitais plus jeter le carton. Mais alors qu’en faire ?

J’ai laissé le carton traîner sur la table du salon, sachant que chaque fois que je le verrai, je chercherai à trouver une proposition de réutilisation. C’est alors que je me suis dit que le concept « le mur » pourrait être une belle alternative à une exposition de boîtes d’allumettes.

L’idée était là, dès lors elle ne m’a plus quitté. J’ai pris 4 toiles de 80X80 et j’ai commencé à positionner les petites boîtes d’allumettes. Très vite j’ai vu que je pouvais faire 4 thèmes :

Les voyages : Série d’avions, série de train, la marine, les régions de France, le patrimoine

L’abécédaire : 2 séries non complètes … trouver les lettres manquantes

L’art : Série BD, série de dessin d’enfant, série les trucs du petit futé

Les femmes : Série des coiffes de femmes des régions, série de la journée internationale des femmes

J’avais beaucoup de boîtes en plusieurs exemplaires, j’ai donc superposé les boîtes identiques, pour faire une sorte de Ma-jong. Je souhaitais qu’il y ait du volume sur la toile.

J’avais donc positionné les petites boîtes d’allumettes sur les toiles blanches. J’étais arrivée à une composition presque satisfaisante.  Mais l’arrière-plan ne me convenait pas.  Trop plat pour le thème. C’est alors que je me suis dit que je pouvais peut être exploiter l’arrière des toiles. Et faire un « pseudo » cabinet de curiosités. Yves a été mis à contribution pour articuler les toiles et trouver le système de fixation au mur.

J’allais coller les boîtes d’allumettes quand je me suis dit que c’était dommage de ne pas garder les explications au dos. J’ai donc photographier toutes les boîtes d’allumettes recto/verso et j’ai réalisé un livre photo pour l’expo.

Pour certaines petites boîtes j’hésitais sur laquelle des deux faces j’allais mettre en visibilité. Certaines images étaient très intéressantes. Alors je les ai suspendu à un fil. En plus d’avoir une oeuvre en volume, j’avais une oeuvre mobile.

Pour le titre C’est Yves qui l’a trouvé, il ne me restait plus qu’à faire le carton d’invitation